(…) Ce sont bien les «regardeurs» qui font les tableaux, comme le disait Marcel Duchamp. Son attitude aura peut être permis une relance de la peinture. Vous comprendrez bien vite que mes tableaux vous placent au premier rang. Vous serez les acteurs d’une «origine» qui ne cesse de revenir, toujours inachevée, toujours ouverte. C’est cela la force de la peinture. Elle est reliée en permanence au monde dans un come and go perpétuel avec l’individu.

Bernard Piffaretti
décembre 2000